Marseille Belle de Mai
Circonscription
Bouches du Rhône
 

Préparer la rentrée

mercredi 8 septembre 2021, par Administrateur

Un Guide pratique pour la rentrée http://www.cafepedagogique.net/lexp...

Rentrée 2021 : priorités pédagogiques et outils de positionnement https://eduscol.education.fr/2451/p...

Priorités pédagogiques et outils de positionnement https://eduscol.education.fr/2451/p...

La rentrée approche. Le moment est venu de préparer vos premières séquences et d’actualiser vos connaissances et pratiques. Programmez vos prochaines formations ! Canopé https://link.mail.reseau-canope.fr/...

Cap rentrée 2021

Circulaire de rentrée 2021 "L’École de la République, notre maison commune"
https://www.education.gouv.fr/la-ci...
Calendrier scolaire https://www.education.gouv.fr/calen...
Fiches d’aide pour la rentrée https://etreprof.fr/fiches-outils?u...
Dossier rentrée (café pédagogique) http://www.cafepedagogique.net/leme...

Emploi du temps petite, moyenne et grande sections https://maternailes.fr/?p=2051

Une application pour gérer son plan de classe https://www.lecluse.fr/blog/sdc/

Aménager sa classe http://www.marseille-belledemai.ien... et différencier en maternelle http://www.marseille-belledemai.ien...

Motiver les élèves (Podcast) https://soundcloud.com/campus-etrep...

Préparer sa programmation et ses progressions (Podcast) https://soundcloud.com/campus-etrep...

Préparer ses séquences et ses séances (Podcast) https://soundcloud.com/campus-etrep...

Comparatif des anciens et nouveaux programmes
Cycle 1 https://cache.media.eduscol.educati...
Cycle 2 https://cache.media.eduscol.educati...
Cycle 3 https://cache.media.eduscol.educati...
Circulaire de rentrée https://www.education.gouv.fr/la-ci...

Évaluations de CP, CE1, 6e https://eduscol.education.fr/pid390...

Evaluations CP https://www.education.gouv.fr/l-eva...

Evaluations CE1 https://www.education.gouv.fr/l-eva...

GS dédoublées / Webinaire de la maternelle en éducation prioritaire https://www.pedagogie.ac-aix-marsei...

Des ressources en français pour renforcer la continuité école / collège https://www.pedagogie.ac-aix-marsei...

Prendre le temps à la rentrée
La rentrée est toujours un moment particulier. Mais cette rentrée, qui fait suite à des mois de confinement et à une reprise inégalitaire de l’école pour nos élèves, l’est particulièrement. Comment prendre en compte les effets, sur le fonctionnement du groupe classe comme sur la maîtrise des compétences scolaires, de cette situation inédite ? Le maître-mot pour cette rentrée sera de « Prendre le temps » : prendre le temps de rassurer, d’évaluer, de modifier ses écrits professionnels, de construire, d’organiser. Voici quelques conseils pour gérer sereinement cette rentrée, avec vos élèves, en équipe et avec les parents d’élèves.
En classe :
Avec les élèves, l’attention de l’enseignant doit se porter sur deux objectifs majeurs :
• Construire le groupe classe :
Certains élèves ne sont pas revenus à l’école depuis mi-mars ; d’autres y sont revenus ponctuellement, avec leur enseignant ou avec un collègue. Le confinement et le retour en classe avec les contraintes de distanciation physique ont provoqué la disparition de l’unité du groupe classe autour de l’enseignant. La connaissance de l’autre, adulte et pair, le relationnel construit dans le quotidien de la classe, le bien-être initié par un cadre stable et cohérent, tous ces éléments rassurants, nécessaires à un investissement serein dans les situations d’apprentissage, sont à reconstruire.
Pour cela, il va falloir prendre le temps de communiquer, et de laisser les élèves communiquer entre eux. Vous pouvez par exemple :
• Organiser chaque semaine une réunion de classe pour parler de la semaine écoulée : Que s’est-il passé ? Qu’est-ce que les élèves ont aimé ? Qu’est-ce qui ne leur a pas plu ? Y a-t-il eu des conflits et comment se sont-ils réglés ? Les élèves ont-ils des propositions ?... L’écoute et le respect de la parole de l’autre sont au centre de la construction du groupe.
• Organiser des débats : en partant d’une vidéo, d’une histoire, d’une situation de la vie quotidienne. Les débats permettent aux élèves de donner leur avis et de le confronter à ceux de leurs camarades. L’objectif de ce moment est que chacun s’exprime, donne son avis, argumente, éventuellement contredise l’autre.
• Travailler sur les émotions : apprendre aux élèves à les identifier, à les exprimer dans le respect des règles de la vie en société, à comprendre leur origine, à réfléchir sur eux-mêmes pour mieux se connaître, à discuter ensemble de nos différences. Se connaître, c’est arriver à se positionner dans le groupe. Connaître les autres, c’est réussir à y trouver sa place.
• Proposer fréquemment des moments de travail de groupe dans les situations d’apprentissage, en modifiant les groupes à chaque fois, afin que chaque élève découvre la plupart de ses camarades de classe ; travailler par ateliers, avec les plus petits comme avec les plus grands, pour les amener à réfléchir ensemble, à argumenter, à s’entraider.
• Initier des défis collectifs : un grand puzzle au fond de la classe par exemple, ou une grande fresque avec des mosaïques en papier. Si vous travaillez par atelier, ces activités pourront être un des ateliers proposés : ainsi tous les élèves y participeront. Chacun pourra également s’y investir quand son travail est terminé. Challenge collectif chronométré bien sûr ! Combien de jours la classe mettra-t-elle pour le réaliser ?
• Jouer chaque jour : du cycle 1 au cycle 3, prendre 30 mn pour jouer collectivement. Cela ne signifie pas « ne pas apprendre » : on peut jouer en faisant de la conjugaison, de l’orthographe, de la numération, de l’EPS, des sciences… Faire un jeu de Kim, un jeu de l’oie avec des questions de conjugaison, un pendu, deviner l’objet mystère caché dans un carton en faisant de belles phrases interrogatives directes, faire un « le compte est bon » par équipe, faire un jeu de mime avec des expressions françaises : l’important est que les élèves s’amusent, qu’ils participent, qu’ils rient, qu’ils soient heureux quand leur équipe gagne, déçus quand leur équipe perd (savoir perdre, c’est important !) mais capables d’applaudir les gagnants du jour. C’est ce bien-être dans les apprentissages qui permettra aux individualités de s’épanouir et de s’exprimer.
• Amener les apprentissages avec sérénité
Après ce dernier trimestre si particulier, il n’est pas question d’entrer frontalement dans les apprentissages. Les élèves ont besoin d’être rassurés, et l’enseignant a besoin d’évaluer les acquis des élèves, afin d’envisager une différenciation efficiente.
• Mettre en confiance : Pour commencer, il est important d’expliciter auprès des élèves les conséquences du confinement, afin de rassurer ceux qui n’ont que peu travaillé pendant cette période. Les élèves savent ce qu’ils ont fait (ou pas fait !) et les plus fragiles risquent de se renfermer dans une attitude négative : « Je suis nul, je ne sais pas faire », si vous n’explicitez pas clairement les choses. Oui, tous n’ont pas travaillé de la même manière. Certains ont peut-être peur d’être perdus. Mais ce n’est pas un problème pour vous, enseignant, car vous allez vous occuper de chacun pour qu’il progresse en fonction de ce qu’il connaît. C’est votre travail, vous allez les aider, et tout le monde va y arriver ! Mettez-y toute votre conviction, quelques soient vos doutes tout à fait légitimes en ces circonstances nouvelles, afin de décomplexer vos élèves et de leur transmettre votre énergie.
• Evaluer : les évaluations diagnostiques sont un outil habituel de la période de rentrée. Evaluer rapidement les fondamentaux est absolument indispensable. Où l’élève se situe-t-il en langage ? en lecture ? en numération ? en écriture ? en calcul mental automatisé et réfléchi ? à chaque niveau ses compétences à évaluer, en évitant les polycopiés d’exercices anxiogènes pour les élèves et lourds en correction pour les enseignants. Beaucoup de compétences peuvent être évaluées à l’oral en petits groupes ou avec l’ardoise. En cette rentrée particulière, il est nécessaire de faire une carte des apprentissages de votre classe, et d’identifier les élèves qui sont en grande difficulté dans les domaines fondamentaux. Vous pourrez ainsi prévoir une prise en charge efficace de ces élèves, en différenciant au sein de vos séquences, en les prenant en APC, ou en faisant des décloisonnement avec vos collègues.
• Reposer avec rigueur le cadre scolaire : pendant le confinement, les élèves ont travaillé chez eux, mais avec des exigences moindres que celles de l’école. Il va falloir réinstaurer les règles de parole et de déplacement. Pour certains, qui n’ont fait que ce qu’ils voulaient pendant le confinement, il faudra exiger d’eux l’effort d’aller au bout du travail demandé. La qualité de l’écriture, le soin apporté au travail écrit, le respect des présentations attendues, la qualité de la rédaction et notamment la mise en place de la ponctuation : tous ces éléments sont à remettre en place, avec beaucoup de rigueur, d’exigence et de patience. Prenez le temps de reprendre les gestes d’écriture, même en cycle 3, de faire des lignes d’écritures pour retrouver la fluidité et le geste perdus, de travailler la copie différenciée. Pour les cycle 2, prenez le temps de reprendre la position du crayon, de faire des exercices de dextérité avec les doigts, de colorier avec soin, de tracer de belles lettres. Ces compétences, spécifiques au cadre scolaire, ont besoin d’être consolidées en ce début d’année.
• Mobiliser une compétence acquise par les élèves pendant le confinement : l’autonomie. Beaucoup de nos élèves, particulièrement en CE2, CM1 et CM2, ont acquis une autonomie exceptionnelle grâce à cette situation nouvelle. Cette autonomie est précieuse à l’heure où la différenciation s’impose : prévoir un programme de travail autonome pour une partie des élèves, dans un domaine d’apprentissage, vous permettra de vous consacrer au groupe des élèves en difficulté. Attention toutefois à ne pas délaisser les élèves autonomes qui ont aussi besoin de l’attention de l’adulte : un tel fonctionnement ne doit pas être généralisé sur l’ensemble de la journée.
Avec les collègues :
Lors de la pré-rentrée, il est nécessaire de prévoir un moment pour revoir ensemble les progressions de cycle et les programmations de niveau : faire le point sur les notions travaillées pendant le confinement et identifier celles qui n’ont pas été abordées. Cette mise à jour des documents de l’école est indispensable pour ne pas mettre en échec les élèves. Tout ce qui n’a pas été travaillé pendant le confinement devra être intégré comme notions nouvelles dans les programmations du niveau suivant. Les notions travaillées pendant le confinement devront être abordées avec vigilance, tous les élèves ne les ayant pas travaillées avec la même rigueur.
Au cours de la troisième semaine de classe, une fois les évaluations diagnostiques terminées et les cartes des apprentissages de chaque classe réalisées, prévoyez un conseil des maîtres pour organiser des décloisonnements. Si vous avez par exemple deux classes de CE1 dans votre école, il sera pertinent d’harmoniser les horaires des créneaux de lecture des deux classes et de constituer deux groupes, un de bons lecteurs et un de petits lecteurs, pour travailler avec ces derniers les sons de CP non maîtrisés.
Avec les parents :
Lors de la réunion de parents d’élèves, vous n’échapperez pas aux questions liées à la situation sanitaire et à ses conséquences. Il va falloir rassurer les parents sur votre capacité à prendre en compte les effets du confinement et à assurer avec efficacité la continuité pédagogique en distanciel si cela s’avérait à nouveau nécessaire. Je vous propose de ne pas attendre les questions des parents, mais de les anticiper en intégrant ces informations dans le déroulement de votre réunion de parents.
• Remercier : La plupart des parents d’élèves se sont beaucoup investis auprès de leur enfant pour l’amener à suivre les situations d’apprentissage construites par l’enseignant. Beaucoup d’enseignants se sont également investis pour aider certains parents à mettre leur enfant au travail, à établir un cadre de travail quotidien, entrant parfois dans l’intimité des familles. La coéducation et la nouvelle relation parents-enseignant qui se sont établies sont précieuses. Il est important que l’enseignant remercie les parents pour leur investissement au service de l’enseignement, au service des progrès de leur enfant. C’est un remerciement au nom de l’équipe pédagogique : sans les parents d’élèves, nous n’aurions pas pu exercer notre travail à distance avec nos petits élèves.
• Rassurer : L’inquiétude des parents est très souvent focalisée sur le niveau scolaire de leur enfant. Aura-t-il le niveau pour suivre ? Les élèves qui sont « en retard » dans les apprentissages ne vont-ils pas ralentir le groupe ? Sera-t-il prêt à passer dans la classe supérieure à la fin de l’année ? Il va vous falloir rassurer les parents d’élèves avec les mêmes mots que vous avez utilisés pour rassurer les élèves, et la même conviction. Oui, les élèves en difficulté seront aidés ; exposez le fonctionnement des différents dispositifs mis en place (évaluations diagnostiques, différenciation, Activités Pédagogiques Complémentaires, décloisonnement). Non, les élèves qui ont travaillé pendant le confinement ne vont pas s’ennuyer (différenciation, autonomie) et vont apprendre de nouvelles choses. Oui, le programme sera fait. Vous pouvez rappeler le fonctionnement des cycles et la reprise des compétences au sein du cycle : le premier trimestre de chaque année est toujours consacré à la consolidation des compétences de l’année précédente. Positionnez-vous comme professionnel, rassurant et convaincant, conscient de la situation mais serein, car entouré d’une équipe de professionnels investis dans la réussite des élèves.
• Anticiper : Les parents appréhendent déjà un éventuel reconfinement ou un protocole sanitaire plus stricte imposant une fréquentation scolaire à temps partiel. Même si nous n’avons aucune information en ce sens pour le moment, prenez les devants. Rassurez les parents en leur disant que l’équipe pédagogique est attentive à l’évolution de la situation sanitaire et sera réactive si de nouvelles consignes ministérielles devaient arriver. Les parents en seront informés au plus vite, et les dispositifs nécessaires seront rapidement mis en œuvre. Nous avons déjà vécu tout ça, nous savons faire ! Vous pouvez éventuellement exposer rapidement ce que vous avez mis en place pendant le confinement 2020. Profitez de la présence de la majorité des parents d’élèves de votre classe pour récupérer leurs adresses mails, ainsi vous n’aurez plus qu’à solliciter les absents. Le petit truc pratique : écrivez votre adresse mail sur le tableau (messagerie professionnelle ou messagerie de la classe) et demandez aux parents présents de vous envoyer un mail immédiatement, de leur téléphone, avec en texte « Bonjour, c’est le papa / la maman de …. ». Ainsi, vous n’aurez pas à recopier toutes les adresses mails et vous pourrez facilement constituer votre liste d’envoi.

 
Circonscription Marseille Belle de Mai – Rue Paul Lucchesi - 13010 Marseille – Responsable de publication : l'Inspectrice de la Circonscription
Dernière mise à jour : jeudi 16 septembre 2021 – Tous droits réservés © 2008-2021, Académie d'Aix-Marseille